A l’intérieur du Mont ste-Odile

L'entrée et la Cour des Tilleuls

Au-dessus du portail d'entrée, une statue de sainte Odile accueille le visiteur.

Une inscription latine donne sens au lieu : "Ici fleurit jadis la sainte Abbesse Odile, et toujours elle règne en mère de l'Alsace".

La Cour des Tilleuls

 

La Basilique

Elle a été reconstruite vers la fin du XVIIème par les Prémontrés.

Le 16 juin 2006,  le Pape Benoît XVI l’a érigée en basilique mineure.

 

La Cour du Cloître

Dominée par une statue de Sainte Odile

 

La Chapelle St Jean-Baptiste

Nombreuses fresques illustrant la vie du Saint tiré de l’Hortus Deliciarum

La Chapelle de la Croix

Partie la plus ancienne du couvent datant du  XIIe siècle

 

La Chapelle de Sainte-Odile

Sarcophage du VIII siècle contenant les reliques de la Sainte

La Grande terrasse

Vaste panorama sur la plaine d'Alsace, sur Strasbourg, le Rhin, la Forêt-Noire à l'Est et la chaîne des Vosges à l'Ouest. Par temps très clair on peut compter plus de cent cinquante villages disséminés dans un paysage des plus variés.

 

Le Cadran solaire

Daté du XVII siècle, il permettait de connaître l'heure dans différents pays.

 

La Chapelle des Larmes

La plus grande des deux chapelles est bâtie à l'emplacement du cimetière au temps du Moyen Age. On y voit encore quelques tombes mérovingiennes taillées dans le roc. Dans cette chapelle, sainte Odile aurait pleuré la mort de son père et prié pour le salut de son âme d’où sa dénomination : Chapelle des larmes. Sous une grille, l’emplacement creusé par les larmes d’Odile où était agenouillée la sainte.

La Chapelle des Anges

Surplombant un rocher en saillie, elle a été construite au XII siècle à l'emplacement où du temps des Romains, dit-on, se trouvait une tour de surveillance.